Astuces et témoignages

Une maison organisée en 2017

Une maison organisée en 2017

Posté par Pamela Rosen le 23 Février 2017

Posté par Pamela Rosen le 23 Février 2017

Ça y est, nous avons entamé l’année 2017. Maintenant, nous n’avons qu’une envie : trouver un moyen de faire de nos résolutions du Nouvel An une réalité. Evernote est idéal pour l’organisation numérique et la productivité, mais notre environnement physique a aussi son importance. Nous avons donc invité Sam, de Simply Organized, à participer à un événement Facebook Live pour parler de l’organisation à la maison.

Habituée à travailler avec des familles, Sam se rend chez les gens pour les aider à organiser leur espace de manière logique. C’est une véritable experte en matière d’étagères, de tiroirs, de poubelles et de boîtes. Plier des affaires et les ranger lui apporte une véritable sérénité. Elle travaille principalement avec des mères d’enfants en bas âge, mais aide également des parents dont les enfants sont partis à faire du tri.

« L’organisation consiste à simplifier les choses », explique Sam à Josh Zerkel, Directeur de la communauté d’Evernote. « C’est résoudre un problème et être capable de trouver ce dont on a besoin rapidement. »

Son conseil : ne pas rechercher la perfection lorsque l’on organise son espace. « Les réseaux sociaux vous font croire que tout est parfait », dit-elle. « Mais les photos que vous voyez sont artistiques. Personne ne vit dans ces espaces. Vous devez vivre dans votre espace, et vivre signifie qu’il y aura parfois un peu de désordre. »

Apprenez à faire la différence entre l’organisation et le rangement

Sam confie à ses clients que l’une des clés de l’organisation à la maison est de mettre en place des systèmes qui aident à garder les choses en ordre. « Organiser, c’est résoudre le principal problème », explique-t-elle. « Il vous faut un espace dans lequel vous pourrez mettre toutes les choses à ranger. » Mais comme elle l’a expliqué aux milliers de spectateurs en live, s’organiser ne signifie pas acheter plus de choses pour y mettre tout son bazar.

« J’aime organiser les affaires sans conteneurs », confie-t-elle. « Vous devez apprendre des techniques de pliage. [L’organisation] ne passe pas par l’achat de conteneurs. Bien sûr, il vous faut les bons casiers et étagères, mais inutile de dépenser une fortune. » Lorsqu’elle doit acheter de nouveaux conteneurs, Sam attend les promotions. Elle sait quand les articles de stockage sont les moins chers et les achète à ce moment-là. Elle a rappelé au public qu’il était possible, en attendant, de réutiliser des boîtes ou de dénicher des solutions dans les magasins bon marché.

Par où commencer ?

Lorsqu’on décide d’organiser son intérieur, on se retrouve confronté à un problème de taille : par où commencer ? Vous vous sentirez peut-être dépassé par le nombre de pièces à organiser. La cuisine ? Une chambre ? Une armoire ? Le salon ? Avant de se lancer, Sam conseille d’identifier la pièce la plus rebutante. Souvent, il s’agit du garage. « C’est votre point de départ », explique-t-elle. « C’est la première chose que vous voyez quand vous rentrez chez vous. Dans la plupart des foyers, le garage est un endroit où l’on amasse des choses. Si vous voulez créer un espace gym ou un studio d’artiste, organiser un garage peut vous apporter une grande satisfaction. » Tout le monde ne possède pas un garage, mais Sam conseille de s’attaquer à la première pièce que l’on voit en rentrant chez soi. Voir du désordre dès qu’on passe la porte peut être source de stress. Or, votre maison devrait être un sanctuaire.

Les pièges de l’organisation

Nous vous laissez pas impressionner par l’immensité de la tâche qui vous attend. Réglez un minuteur (15 à 20 minutes devraient suffire), prenez un sac poubelle et mettez-y les objets à jeter. « Vous allez remplir de nombreux sacs. Je ne parle pas de dons, mais bien de choses à jeter. » Avant d’entamer le processus d’organisation, vous devez « passer en revue » votre maison. Enlevez les objets que vous ne voulez pas garder. Concentrez-vous sur un espace et ne dépassez pas le temps fixé.

Josh, qui est lui-même un organisateur professionnel certifié, précise que développer des compétences en organisation est comme développer un nouveau muscle. On n’obtient pas des résultats du jour au lendemain. Pour se muscler, il faut faire de nombreuses séances de courte durée, mais la clé est de rester concentré et de ne pas commencer trop de projets en même temps. « Occupez-vous d’un projet à la fois et n’en commencez pas un autre tant que vous n’avez pas terminé le premier. »

Lorsque le bagage émotionnel est aussi physique

Josh et Sam sont tous les deux d’accord pour dire que les projets d’organisation suscitent des émotions. De nombreuses personnes se retrouvent confrontées à un problème que Sam appelle le « désordre sentimental ». Ce sont toutes les choses que vous avez accumulées par le passé et dont la seule fonction est de vous rappeler des souvenirs heureux. Vous ne les utilisez pas, mais vous n’arrivez pas à vous résoudre à vous en débarrasser. Elles sont sans doute inutiles, mais elles déclenchent certaines émotions. « Essayez de comprendre l’élément déclencheur », suggère Sam. « Qu’est-ce qui réveille ces émotions ? Ces objets sont liés à la mémoire, alors soyez indulgent avec vous-même. »

« C’est là qu’Evernote intervient », ajoute-t-il. « Vous pouvez prendre ces objets en photos. Leur attribuer une étiquette basée sur le souvenir qu’ils suscitent peut être aussi utile que les conserver. Cela peut être un bon compromis entre tout garder et manquer d’espace. »

« S’ils peuvent le faire à l’école, ils peuvent le faire à la maison. »

Sam est mère de trois enfants et, selon elle, les professeurs sont les organisateurs les plus efficaces au monde. « Il n’y a pas de chaos dans une salle de classe », constate-t-elle. « Il y a des systèmes. Les enfants savent que s’ils prennent quelque chose, il faudra le remettre à sa place. Tout est clairement étiqueté. Si les enfants sont capables de faire ça à l’école, il n’y a pas de raison qu’ils n’y arrivent pas à la maison. » Elle conseille aux autres mamans de s’inspirer des salles de classe de leurs enfants et d’adopter le même modèle.

Quand faut-il demander l’aide d’un professionnel ?

Les spectateurs en live ont voulu savoir quand il fallait faire appel à un organisateur professionnel. Les gens sont souvent réticents à l’idée de faire venir des organisateurs chez eux pour plusieurs raisons : ils savent qu’ils ont un problème, mais ne sont pas sûrs de vouloir laisser un étranger voir et même toucher leurs objets et leur intérieur. Les clients ont souvent l’impression d’être jugés.

« Si vous sentez que vos affaires envahissent votre vie, c’est qu’il est peut-être temps de faire venir un organisateur », indique Sam. « S’il vous faut un temps fou pour sortir et que vous arrivez en retard, c’est le bon moment. » Elle signale que le processus n’est pas nécessairement invasif. « Les organisateurs professionnels n’ont pas à toucher vos affaires. Ils sont là pour être consultés. »

« Ce n’est pas comme à la télévision », dit Josh en rigolant. « Nous ne débarquons pas chez vous pour jeter toutes vos affaires et nous moquer de vous. Nous vous donnons du temps et de l’espace pour que vous puissiez prendre vos propres décisions. »

Pour découvrir les astuces de Sam, suivez Simply Organized sur Instagram, Facebook et consultez son blog. Sam exerce uniquement à certains endroits de la région de la Baie de San Franciso, mais il existe des associations d’organisateurs professionnels un peu partout dans le monde. Sur le site www.organisemyhouse.com/need-help/, vous trouverez une liste d’associations qui peuvent vous aider à trouver un organisateur au Royaume-Uni, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Premium

Evernote Premium

Des produits pour améliorer votre quotidien et vous aider à mieux travailler.

Passer à Premium
Lisez plus témoignages d'utilisateurs dans 'Astuces et témoignages'

Les commentaires sont fermés.