Astuces et témoignages

Les femmes d’Evernote parlent de l’égalité homme-femme dans le secteur de la technologie

Les femmes d'Evernote parlent de l'égalité homme-femme dans le secteur de la technologie

Posté par Pamela Rosen le 24 Avril 2017

Posté par Pamela Rosen le 24 Avril 2017

Les difficultés que rencontrent les femmes dans les domaines techniques, notamment dans la Silicon Valley, ont fait les gros titres ce mois-ci. Cela n’a jamais été un secret : les femmes qui choisissent de faire carrière dans la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques doivent se battre pour être traitées à l’égal des hommes et se faire respecter. La Silicon Valley a notamment été pointée du doigt, car c’est un endroit où les femmes peinent à obtenir l’égalité sur le plan professionnel, alors même que l’on déplore un manque de professionnels qualifiés pour répondre aux besoins d’embauche.

Il se trouve que nous sommes aussi une entreprise de technologie de la Silicon Valley. À l’occasion du mois de l’histoire des femmes, nous avons décidé de nous entretenir avec trois directrices techniques d’Evernote : Kathryn Koehler, Chantal Leonard et Kara Hodecker. Toutes trois occupent un rôle de direction particulièrement visible au sein de la société et ont beaucoup à dire sur la situation actuelle des femmes dans le secteur technologique, sur leur parcours et sur la façon dont elles gèrent vie privée et vie professionnelle.

« Aujourd’hui, plus rien ne m’étonne »

Kathryn Koehler doit réfléchir au nombre de personnes qui travaillent pour elles. Actuellement, elle a 18 subordonnés directs, mais 40 au total, répartis dans divers domaines (applications Web, mobiles et de bureau), ainsi que quelques équipes chargées des composants.

Son poste, elle l’a durement gagné. Initialement, Kathryn voulait être pilote de course automobile et s’était spécialisée dans le génie mécanique, et plus particulièrement dans le domaine automobile. Après deux ans et demi, elle a décidé de quitter l’industrie automobile pour la technologie. À cette époque, elle faisait partie des rares développeuses de Windows dans le monde. « Selon les stéréotypes, vous devez être un homme d’un certain âge pour écrire pour la plate-forme Windows, et je ne corresponds pas à ces critères. »

« Quand obtiendrons-nous l’égalité des sexes ? Quand les gens arrêteront d’attendre de nous que nous nous comportions comme des hommes pour réussir. »

Kathryn est attristée de voir tant de femmes talentueuses quitter le monde du travail au lieu de se battre pour obtenir la flexibilité dont elles ont besoin pour gérer leur carrière et s’occuper de leurs enfants. « Ces idées totalement obsolètes poussent la moitié d’une génération intelligente et créative à se retirer du marché du travail. Elles ne veulent pas avoir à se battre. »

« Nous devons nous serrer les coudes »

Kara Hodecker supervise la conception des applications mobiles, de bureau et sur le Web pour Evernote. Tout a commencé au Rochester Institute of Technology, où elle a étudié la conception des nouveaux médias (New Media Design). « C’était un mélange de conception graphique et Web, et de programmation. Ce cursus m’a préparée à de nombreuses carrières potentielles. J’ai acquis énormément de compétences et je me suis lancée dans la conception Web après l’école. » Kara a intégré Yahoo en 2011. C’est là qu’elle a acquis sa première expérience en conception de produits. S’il est vrai que certaines femmes ont dû se battre pour réussir dans la technologie, Kara considère que le domaine de la conception a plutôt bien accueilli les femmes. Selon elle, c’est parce que la conception de produits est une discipline récente que les stéréotypes sexistes ne sont pas aussi enracinés.

Mais l’énergie positive de Kara vacille légèrement lorsqu’elle raconte son parcours dans une précédente entreprise qui ne comptait que quelques femmes. « J’ai devais faire des présentations dans une salle remplie d’hommes », se rappelle-t-elle. « Je parlais et ils étaient sur leur téléphone, ou discutaient entre eux. Ils ne faisaient pas ça avec d’autres hommes. Ils ne faisaient pas attention à moi. C’était très dur. J’essayais de revenir au sujet, mais ils me disaient « ça va, on plaisante ». C’est l’une des raisons qui m’ont poussé à quitter cette entreprise. »

« Il est essentiel de revendiquer vos droits, mais la vraie question, c’est : qu’est-ce que cela coûtera à votre carrière ? Difficile d’y répondre. Mais tout le monde ne peut pas se permettre de prendre un tel risque. »

« Il n’y avait pas de pression pour se conformer aux normes concernant les sexes. »

Chantal Leonard a conscience des défis que ses collègues doivent relever et estime avoir eu de la chance dans son expérience en tant que femme dans le secteur de la technologie. Même si elle compatit avec les femmes qui rencontrent toujours des difficultés et qui travaillent dans des environnements où les préjugés sont nombreux, elle n’a pas vécu cette situation.

« À l’université, j’ai rencontré quelques personnes qui m’ont demandé pourquoi j’étudiais l’informatique. Certains pensaient que je n’obtiendrais pas mon diplôme », raconte-t-elle. « Mais cela m’a encore plus convaincue que je devais aller jusqu’au bout, même si les premières années ont été plutôt difficiles. »

Chantel_Blog_post

Plus tard, lorsque Chantal a commencé à travailler à temps plein, elle s’est trouvée dans une situation inhabituelle : elle était entourée exclusivement de directrices. « Je n’avais pas l’impression de faire quelque chose d’extraordinaire », poursuit-elle. « Faire carrière dans la technologie ne me semblait pas inaccessible, car j’avais d’excellents modèles : voir des femmes autour de moi m’a permis de m’imaginer à un poste de direction. C’est une expérience différente de celle des autres femmes dans le secteur de la technologie. »

Aujourd’hui, Chantal sait exactement ce qu’elle veut faire pour le reste de sa vie. Elle se sent bien dans l’univers de la technologie grand public. « C’est un secteur dans lequel je m’épanouis », explique-t-elle. « En tant que responsable des produits, j’ai développé des compétences, comme ma capacité à prêter attention aux détails et à concevoir des solutions orientées utilisateur, qui me permettent d’être efficace. »

Premium

Evernote Premium

Des produits pour améliorer votre quotidien et vous aider à mieux travailler.

Passer à Premium
Lisez plus témoignages d'utilisateurs dans 'Astuces et témoignages'

Les commentaires sont fermés.