Au travail

Oubliez l’équilibre vie professionnelle – vie privée : tout est question de symbiose

Oubliez l'équilibre vie professionnelle - vie privée : tout est question de symbiose

Posté par Jessi Craige le 09 Avril 2018

Posté par Jessi Craige le 09 Avril 2018

L’équilibre vie professionnelle – vie privée.

Quelle belle idée ! Nous disons tous y aspirer, et ce ne sont pas les raisons qui manquent. Imaginez : un équilibre parfait qui vous permet de finir toutes vos tâches au travail et qui vous laisse du temps pour aller au yoga, concocter un bouillon maison, dormir 8 heures par nuit et faire toutes ces choses que vous dit de faire Instagram si vous voulez vous épanouir.

Mais la réalité, c’est plutôt ça : vous travaillez sur un rapport, mais vous devez partir plus tôt parce que cela fait trop longtemps que vous n’êtes pas allé chez le dentiste. Ou vous faites la cuisine à la maison et c’est pile à ce moment-là que vous recevez un email important. Résultat : tout a brûlé et vous voilà condamné à manger des soupes de nouilles instantanées le lendemain midi. Des scénarios comme ceux-ci, il y en a des milliers.

Autrement dit, votre vie personnelle s’invite au bureau, et quand vous êtes à la maison, votre cerveau est encore au travail. Le plus souvent, c’est un mélange de toutes ces choses en même temps. Et quand vous pensez à ce modèle d’équilibre parfait, vous avez l’impression d’échouer sur tous les fronts.

Malgré tous nos efforts, l’équilibre vie professionnelle – vie privée est bien difficile à atteindre. Il semble si proche, mais pourtant, il nous échappe. Alors on se dit qu’en réorganisant certaines choses, en se levant plus tôt et en redoublant d’efforts, on finira bien par y arriver.

Et si le problème ne venait pas de notre façon de vivre, mais du concept d’équilibre vie professionnelle – vie privée ? Il est peut-être temps de penser différemment et de réconcilier ces deux aspects de notre vie.

Un bon équilibre

Selon une étude de l’American Sociological Review, sept travailleurs américains sur dix sont confrontés à ce problème, alors vous n’êtes pas seul ! Il est essentiel d’en prendre conscience, pas uniquement pour votre santé mentale, mais aussi pour votre santé tout court, votre productivité et les résultats de votre entreprise.

Une étude a montré qu’un conflit entre vie professionnelle et vie de famille peut augmenter de 90 % les risques d’être en mauvaise santé physique, tandis qu’une autre a révélé que le stress causé par le travail peut augmenter le risque de mortalité de près de 20 %. Réduire le stress au travail et dans sa vie privée apporte de nombreux bienfaits, comme une réduction de l’hypertension, un meilleur sommeil, une consommation réduite d’alcool et de tabac, une diminution des tensions au sein du couple et de meilleures relations entre les parents et leurs enfants. Conclusion : votre façon de travailler a un impact sur la qualité de votre vie, et sur sa durée.

L’équilibre vie professionnelle – vie privée semble donc essentiel. Mais pourquoi est-il si difficile à atteindre ?

Trouver les bons mots

Réunions, présentations, courses, rendez-vous, téléconférences, recherches, lessives, plats à emporter, animaux de compagnie, gobelets… ce sont toutes ces petites choses qui constituent ce que l’on appelle la vie.

D’une certaine façon, l’idée d’équilibrer la vie professionnelle et la vie privée comme s’il s’agissait de deux entités distinctes est vouée à l’échec.

D’une part, le terme « équilibre » sous-entend que l’une de ces entités est négative et qu’elle doit être contrebalancée, comme s’il s’agissait du côté obscur de la force. Mais avoir un travail et une vie privée n’a rien de négatif.

Plus important encore, le travail n’est pas quelque chose qui éclipse votre vie. C’est une partie essentielle de votre vie. Même s’il ne vous passionne pas, vous y consacrez sans doute la majeure partie de votre temps.

Réunions, présentations, courses, rendez-vous, téléconférences, recherches, lessives, plats à emporter, animaux de compagnie, gobelets… ce sont toutes ces petites choses qui constituent ce que l’on appelle la vie. Dans notre quête du parfait équilibre vie professionnelle – vie privée, nous les traitons comme des entités distinctes. Or, c’est un exercice stressant, irréaliste et inutile que nous nous imposons.

Le concept d’équilibre vie professionnelle – vie privée ne fonctionne plus. Il nous faut autre chose. Quelque chose de plus fluide. Quelque chose qui correspond à notre façon de travailler, de vivre et de faire tout ce que nous avons à faire entre le moment où nous nous levons le matin et celui où nos paupières se ferment. Notre vie professionnelle et notre vie privée doivent être en symbiose.

Comment associer vie professionnelle et vie privée

Associer vie professionnelle et vie privée ne signifie pas tout faire en même temps et tout le temps, mais trouver un moyen d’assembler les pièces importantes.

La vérité, c’est qu’il va falloir faire des efforts pour oublier l’idéal de l’équilibre vie professionnelle – vie privée et se satisfaire de la réalité de l’association vie professionnelle – vie privée. Les choses risquent d’être désordonnées et compliquées, mais ça vaut le coup.

Voici quelques astuces pour vous entraîner à associer vie professionnelle et vie privée :

1. Prendre conscience de l’association

Comme pour toute chose, la première étape est la prise de conscience. Nous devons comprendre que notre vie est en fait un mélange de vie professionnelle et de vie privée, et cesser de vouloir atteindre la perfection. Nous ne pouvons laisser la pression informe du « tout avoir » s’infiltrer et nous donner l’impression de tout rater.

Cela peut être difficile, surtout quand on tombe sur les photos parfaites de gens à qui tout semble réussir. « Nombreux sont ceux qui prétendent avoir trouvé le parfait équilibre. Mais en réalité, ils ont considérablement réduit leurs priorités et travaillent sur moins de choses », explique Joshua Zerkel, un organisateur professionnel certifié, expert en productivité et ancien responsable de la communauté Evernote. « La clé est d’accepter la réalité et de mettre en place des stratégies pour établir des priorités dans votre mélange de vie professionnelle et de vie privée, en sachant qu’il s’agit du terrain de jeu », poursuit-il.

2. Établir des priorités

L’une des raisons pour lesquelles l’équilibre vie professionnelle – vie privée ne fonctionne pas est qu’il est trop difficile de tout faire. « La plus grande difficulté que rencontrent les gens qui tentent de trouver l’équilibre ou d’associer vie professionnelle et vie privée est qu’ils veulent tout faire », observe Joshua.

Or, tout faire n’est pas vraiment une bonne idée. Associer vie professionnelle et vie privée ne signifie pas tout faire en même temps et tout le temps, mais trouver un moyen d’assembler les pièces importantes.

« Pour moi, le mélange vie professionnelle – vie privée est comme Tetris », déclare Joshua. « Vous devez assembler les pièces de votre vie d’une manière logique pour vous. La différence, c’est que vous choisissez les blocs à assembler au lieu de garder une grosse pile de blocs dans un coin qui vous stresse. »

Identifiez les activités clés que vous voulez caler dans vos journées. Il peut s’agir d’un cours de gym, de moments pour vous, de repas en famille. Programmez-les dans votre calendrier à intervalles réguliers et accordez-leur autant d’importance qu’à vos réunions et à vos délais au travail.

3. Fixer des limites

Une fois que vous avez identifié ce qui compte le plus pour vous, bloquez du temps pour ces activités. « Je suis un grand fan du timeboxing », poursuit Joshua. « Accordez du temps et de l’espace à vos activités personnelles et à vos activités professionnelles. Si vous avez un cadre souple qui indique ce que vous allez faire de votre temps, ce ne sera pas le chaos. »

Bien sûr, il est possible que certaines activités débordent un peu et que vos limites évoluent, et vous devez l’accepter. « Vos « boîtes temporelles » se briseront forcément », observe Joshua. « Ce n’est pas grave si vous travaillez sur un projet plus longtemps que prévu ou si vous manquez un dîner en famille cette semaine. » Accepter que les choses soient imparfaites et que les activités se chevauchent est essentiel. Vos limites ne peuvent être rigides au point de faire barrage aux irrégularités de la vie réelle.

Vos différentes activités vont se chevaucher, c’est inévitable, mais vous pouvez faire en sorte que cela arrive moins souvent. Il existe des tactiques, comme utiliser un autre ordinateur pour vos tâches personnelles afin de ne pas être tenté de consulter vos messages Slack.

4. Surveiller les progrès

Vous avez identifié vos priorités et établi des lignes directrices sur l’utilisation de votre temps ? Maintenant, tenez compte de votre ressenti : comment vous sentez-vous depuis que vous utilisez cette nouvelle méthode ?

Ryan Smith, cofondateur de Qualtrics, a mis au point un système hebdomadaire pour évaluer ses progrès. « Chaque semaine, j’examine les différentes catégories de ma vie — père, mari, PDG, moi-même — et j’identifie les actions qui me procurent un sentiment de réussite et qui m’aident à m’épanouir dans ces différents rôles », explique-t-il. « Grâce à ce rituel hebdomadaire, j’ai l’impression de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour répondre à mes besoins et aux besoins de mon entourage. »

Vous pouvez réaliser un suivi de votre ressenti par rapport à votre association vie professionnelle – vie privée tous les jours, toutes les semaines ou tous les mois, par exemple dans un journal ou dans un modèle dans Evernote. Si l’association ne vous convient pas, tentez de trouver des tactiques pour l’ajuster.

5. Comprendre qu’il s’agit d’un processus

Comme avec toute nouvelle habitude ou tout changement, il faut être patient. Vous ne pouvez pas cocher l’association vie professionnelle – vie privée dans votre liste de tâches. « Il est tentant de penser : bon demain, je me mets à l’association vie professionnelle – vie privée », explique Joshua, « mais bien sûr, ça ne marche pas comme ça ».

Il faut accepter de s’adapter et d’évoluer. Après tout, avec l’association vie professionnelle – vie privée, il n’y a pas de ratios ou de quotas à atteindre. « Ce sont les étapes d’un processus continu qui ne s’arrêtera qu’à votre mort, à moins que vous n’ayez une myriade d’assistants pour vous aider à tout gérer », observe Joshua avec ironie.

Vous devrez sans cesse procéder à des ajustements, et vous aurez sûrement l’impression de ne pas avoir les bons ratios, mais comme avec toute bonne recette, ça fonctionne lorsque tous les ingrédients sont réunis.

business

Evernote Business

Idéal pour les entreprises. C'est Evernote, plus une meilleure collaboration.

En savoir plus
Lisez plus témoignages d'utilisateurs dans 'Au travail'

Les commentaires sont fermés.